Julien est le Responsable Sportif de l’École de rugby de Bretigny. Il évoque pour nous les projets à venir, et dresse un bilan plutôt positif de la saison dernière. 

Bonjour Julien, est-ce que tu peux nous faire un petit bilan sportif de la saison dernière ?

Pour ma part, et je pense que je peux parler pour l’ensemble de l’EDR (Dirigeants, éducateurs, enfants et parents), nous avons éprouvé une grande frustration en ne pouvant pas finir la saison et participer aux tournois de fin d’année.
Nous avions réussi, grâce à l’engagement de tous et à la qualité du travail fournit par les joueurs lors des entrainements, à réaliser de très belles prestations sur les plateaux lors des six premiers mois.
Dans chaque catégorie j’ai pu constater que les enfants avaient tous évolués “rugbystiquement”, prenaient du plaisir à jouer ensemble et à se retrouver sur le terrain. A vrai dire, peu m’importe la victoire ou la défaite, à leurs âges ils construisent les bases de la pratique de notre sport et il est important qu’ils le fassent en s’amusant !
J’essaye, avec l’ensemble des éducateurs, de construire et transmettre une identité forte à notre EDR sur des valeurs qui nous ressemblent et nous rassemblent, à savoir le respect de l’autre, l’abnégation au travail, l’accomplissement personnel et parce que nous sommes aussi des compétiteurs, la gagne ! Maintenant, la sécurité et la santé de nos joueurs restent la priorité.

Comment appréhendes tu la saison qui arrive ?

Très honnêtement je ne sais pas trop comment cela va se passer.
On ne sait pas comment le confinement a été vécu par les enfants et s’ils vont vouloir changer plus facilement de sport. Et même si nous avons mis en place pour le début de saison les protocoles nécessaires pour la sécurité de tous, nous attendons de voir comment tout cela va évoluer d’ici la fin d’année. Si nous mettons ça de côté, nous devrions continuer sur notre lancée et avoir un nombre d’enfants important par catégorie et une EDR qui vit bien. Je le redis, mais tout ceci est dû au travail réalisé par l’ensemble de l’équipe EDR et je pense que nous avons réussi à fidéliser les enfants mais surtout les parents.

Les forums vont débuter rapidement et l’ensemble de l’équipe est au taquet pour donner l’envie à de nouveaux licenciés de nous rejoindre !

Quels projets sont en cours de préparation pour la saison prochaine ?

Ils sont nombreux. Socialement déjà, nous lançons le recrutement d’un emploi civique supplémentaire. Nous comptons développer le Rugby Ecole. Grâce à ça, nous espérons promouvoir le rugby et donner envie aux enfants de pratiquer en club
Nous souhaitons également mettre en place le Rugby Cité,  vecteur de valeurs fortes. Je suis persuadé que le rugby peut-être socialement positif.

 

Structurellement, nous voulons pour chaque catégorie avoir minimum trois éducateurs, et former de nouveaux éducateurs car la formation est primordiale pour nos éducateurs. Ce n’est que comme ça que nous arriverons à avoir des joueurs qui pratiqueront notre sport en toute sécurité

Enfin, sportivement, nous souhaitons développer encore le Baby Rugby et mettre en place à côté des séances de Fitness pour les parents. Tout dépendra du nombre de licenciés par catégorie, mais je souhaiterai que nous mettions deux équipes par catégorie (par niveau). Nous allons mettre en place de stages rugby pendant les vacances scolaires et surtout participer à des tournois de fin d’année. Une surprise attend tou(te)s nos petits champion(ne)s !

Est-ce que tu peux nous parler d’Ovalie Coeur Essonne ? Sa naissance, ses bienfaits ?

Il s’agit du rassemblement des trois clubs de l’agglomération Cœur d’Essonne  : Arpajon, Brétigny sur Orge et Sainte Geneviève des bois sur les catégories M14 (Minimes), M16 (Cadets) et M19 (Juniors).

Ce rassemblement est malheureusement la résultante de la baisse du nombre de licenciés au rugby, notamment sur les catégories citées ci-dessus !

Aujourd’hui beaucoup de rassemblements se font partout en France, ça devient vital pour continuer la pratique de notre sport.
C’est pour cela que nous devons continuer à travailler, à former les éducateurs et à communiquer auprès des parents que la pratique de ce sport peut se faire en toute sécurité et que le rugby que nous voyons à la TV n’est pas du tout le même que celui qui est pratiqué par nos enfants !

Ce rassemblement, dans sa forme actuelle a un peu plus d’une année pour les M14 et M16 et démarrera en septembre pour les M19. Malgré son fonctionnement très récent, ce que nous avons pu constater c’est que d’un point de vue sportif ça fonctionne ! Et très bien d’ailleurs, les joueurs ont fait vite à s’entendre malgré le fait qu’ils ne soient pas du “même club” ! On a, du coup, du monde aux entrainements et ça s’est ,de fait, vu dans les résultats.
Nous sommes tous d’ailleurs très enthousiastes à  démarrer la catégorie M19 (Juniors) !

Structurellement c’est un peu plus compliqué à gérer avec les entrainements sur les trois terrains, mais les plannings ont été faits et déjà communiqués aux parents. Pour que ça continue à fonctionner notre communication doit être plus performante et nous devons, maintenant sur ces catégories, parler seulement d’Ovalie Cœur d’Essonne, c’est pour quoi dès cette année les joueurs porteront les couleurs du rassemblement ! C’est important de pouvoir représenter son club, mais là nous parlons d’OCE et les joueurs doivent pouvoir s’identifier à ça ! Ça va être génial et je suis plus qu’optimiste sur l’avenir d’OCE, l’idée est de pouvoir les amener rapidement à jouer en Régionale 1 et de pouvoir garder nos meilleurs joueurs.

Une fierté depuis que tu es à la tête de l’école de rugby ?

Le retour que les autres clubs peuvent nous faire. On nous voit comme une EDR où les gens et les joueurs se sentent bien.
Le retour des parents est très positif et ça me conforte dans l’idée que l’on fait bien le taf. Nous sommes tous des bénévoles, il ne faut pas l’oublier, on ne peut pas transmettre de joie si on ne prend pas plaisir à faire cela.

Quels arguments mettrais tu en avant pour inciter une jeune fille ou un jeune garçon à venir essayer le rugby au RCSB ?

Qu’elles ou ils pourront pratiquer ce sport en toute sécurité, avec des installations techniques neuves (terrain synthétique), des éducateurs en nombre et formés. Nous prônons l’épanouissement personnel, l’amusement dans l’apprentissage et le respect de l’autre !

Tags

Share Now

About Author

Related Post

Leave us a reply

consectetur Nullam luctus elementum tristique mattis Sed commodo sed id ante.